Opérations forestières

Les opérations forestières de la Coopérative Forestière de Petit Paris comportent quatre activités distinctes, soit la construction et l'entretien de routes forestières, la coupe et le façonnage du bois, le chargement et le transport du bois vers les usines et l'entretien de la machinerie appartenant à la coopérative, ainsi que celles appartenant à notre filiale PFPP.

À chaque année, la Coopérative Forestière de Petit Paris construit environ 130 kilomètres de routes. Les chemins construits en été comptent pour 60% du total alors que les chemins d'hiver ayant un caractère plus temporaire constituent l'autre portion de 40%. La construction et l'entretien de routes emploient une vingtaine de travailleurs pendant une période de 20 à 30 semaines par année.

Sur l'ensemble de ses territoires de coupe, la coopérative prélève un volume annuel dont 85% sont composés d'essences résineuses (épinette, sapin, pin gris). Tout le volume résineux est ensuite acheminé vers la cour de la scierie Produits Forestiers Petit Paris inc., propriété de la Coopérative Forestière de Petit Paris et de la compagnie Abitibi-Consolidated du Canada. Le reste du volume, composé d'essences feuillus est destiné à d'autres usines de transformation avec lesquelles la Coopérative Forestière de Petit Paris a des ententes d'approvisionnement.

Ces opérations de récolte sont effectuées mécaniquement, c'est-à-dire qu'on utilise des abatteuses (multi-fonctionnelles) qui coupent, ébranchent, tronçonnent et empilent les arbres qui sont ensuite transportés vers le bord du chemin avec des transporteurs. L'acheminement du bois vers l'usine auxquelles sont destinés les volumes de bois coupés, constitue la dernière phase des opérations forestières. Selon les périodes, le transport du bois nécessite un personnel de 12 à 30 personnes, camionneurs et opérateurs de chargeuses. De 8 à 15 camions peuvent être en opérations en plus de la chargeuse.

Pour chacune de ces opérations, s'ajoute aux travailleurs une équipe de contremaîtres qui veillent à la planification, à la préparation et aux contrôles de la qualité des travaux.

De plus, compte tenu de la distance où sont effectuées ces opérations, les travailleurs forestiers peuvent résider dans les camps forestiers prévus à cet effet. Selon la localisation de leurs opérations, les travailleurs résideront soit au Camp Forestier lorsqu'ils opèrent sur le Chemin Chûtes-des-Passes ou tout simplement à leurs résidences lorsqu'ils ne voyagent qu'aux alentours de Saint-Ludger-de-Milot.

Les opérations forestières en images